Daniel de Roulet

une banane numérisée ne peut plus être mangée, un livre numérisé peut toujours être avalé… de travers

A nous deux, Ferdinand

Posted on | décembre 19, 1991 | Commentaires fermés sur A nous deux, Ferdinand

Ferdinand

« Lorsque je cours, tôt le matin, derrière l’ambre de Ferdinand, le long des quais, en accélérant depuis la Perle du Lac jusqu’à l’ancien Casino où il rencontra sa maitresse, je refais le parcours des ancêtres parmi nous. Après les deux Ferdinand, nous avons encore eu Max, le petit soldat de la mob, et depuis, nous sommes livrés aux post-modernes qui ne comprennent rien, pas même l’informatique. Allons-y, une foulée pour Budille, une foulée pour Lynda. Je termine mon troisième tour de parc. »

Roman, Canevas éditeur, 1991

Bruxelles, Congrès sur la sécurité des données. Un informaticien refuse de prendre l’Helvétie pour des lanternes. Entre l’étroitesse du quotidien rationalisé et le désespoir malicieux de l’utopie… Entre Heidiland, hightechland et la future dictature de l’écologie… Entre ces deux Helvéties peintes par Hodler pour notre monnaie, l’une la femme et l’autre la maîtresse, il refuse de choisir. Dis-moi, Ferdinand, peut-on aimer le Jura sans raser les Alpes? Le Journal du Jura.

Comments

  • Catégories

  • Articles récents

  • Étiquettes

  • Archives

  • mis à jour : 13 octobre 2017