Daniel de Roulet

une banane numérisée ne peut plus être mangée, un livre numérisé peut toujours être avalé… de travers

Bleu Siècle

Posted on | mai 8, 1997 | Commentaires fermés sur Bleu Siècle

bleu-siècle

Editions du Seuil, 1996

Limmatverlag en allemand

 

 

 

 

 

  • Se faufilant entre les genres littéraires et la poésie pure, entre le manifeste politique et un cynisme abyssal, Bleu Siècle assène au fil des pages un discours magistral et sans rémission. (François Mizio, Libération 4.1.0.96)
  • Peu de romanciers s’inquiètent de rendre compte des mutations technologiques et des perspectives inédites que la nouvelle donne scientifique ouvre chaque jour plus largement. Aussi faut-il saluer l’audace et la réussite de Daniel de Roulet … Victoire de la poésie et de la grâce sur la science et l’intérêt. (Philippe-Jean Catinchi, Le Monde 17.1.97)
  • Portrait à la fois historique et prospectif… le nouveau roman de Daniel de Roulet est une petite merveille. (Charles Henri Dahlem, Coopération 6.10.96)
  •  Audace stylistique, implosion du récit, érudition, Bleu Siècle concilie ambition littéraire et réflexion acérée sur la modernité. (Philippe Clot, Le Matin, 12.12.96)
  • Un œuvre parfaite qui sourd de vie et de poésie. (A. Benhamza, Al Magrib, Tunis, 12.1.97)
  • Daniel de Roulet a eu l’audace de faire entrer l’informatique dans la littérature. (Le Nouveau Quotidien, 19.12.96)
  • L’histoire est captivante, écrite avec esprit et une perspicacité aiguë à laquelle de Roulet nous a habitués. (Anne-Marie Steullet, Le Jura libre, 19.9.96)
  • Dans ces pages admirables où Daniel de Roulet décrit le remue-ménage du ciel… on se dit , vaguement rassuré, qu’un « double clic » jamais n’abolira le hasard de la vraie littérature. (Thierry Mertenat, Le Journal de Genève 12.10.96)
  • Un auteur qui s’est imposé en une poignée de livres comme l’un des écrivains les plus originaux de ce pays. (Laurent Nicolet , Construire, 4.9.96)
  • Cosmopolite, embarqué dans un destin chavirant, Daniel de Roulet apparaît comme une sorte d’écrivain modèle, presque classique. (Alain Penel, La Tribune de Genève, 27.8.96)Pour Daniel de Roulet, l’informatique n’est pas l’ennemie de la littérature…Glacé et efficace. (Laurent Wolf, Le Nouveau Quotidien, 19.9.96)
  • C’est ce combat entre la vidéosphère et l’atmosphère qu’orchestre Daniel de Roulet, l’un des premiers romanciers à s’attaquer aux fantômes interactifs qui ricanent à l’horizon de XXIe siècle (André Clavel, L’Express, 12.9.96)

Comments

  • Catégories

  • Articles récents

  • Étiquettes

  • Archives

  • mis à jour : 13 octobre 2017