DANIEL DE ROULET

oooooooooooooooooooooooooooooooo

matériau romanesque

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

2 famillesGenealogieSH

7 entreprises

Big E : Abréviation pour Big Enterprise, prononcer Bigui. Entreprise fondée aux Etats-Unis au début du dix-neuvième siècle comme fabrique de poudre, puis d’obus, puis de missiles, spécialisée ensuite dans le traitement des déchets. Son actionnaire principal est Tita Zins, son directeur général Wolfie Steinamhirsch, sa directrice de la recherche Marthe vom Pokk. En 1988 fusionne avec 3N, donne naissance à Bleu Siècle.

Bleu Siècle : Entreprise de traitement des déchets, née en 1988 de la fusion de Big E et de 3N. Rachetée par Paul vom Pokk en 1990, elle se spécialise ensuite dans la production de simulettes. En 1996, suite à la mort de PvP, les restes de l’entreprise ruinée est aux mains de Tita W. Zins, neveu de Tita Zins. A partir de 2000, elle produit le Secolo, un antiparasitaire qui tue les abeilles.

Greenwar : nom d’une organisation écologiste radicale que chacun peut revendiquer. Elle n’existe pas autrement que par son nom. Ainsi Max vom Pokk dynamite le pavillon de Kaiseraugst au nom de Greenwar, Vania von Pokk, Shizuko et Mirafiori Tsutsui s’en réclament.

Holding PvP : entreprise familiale cotée en bourse depuis 1924, propriété de Paul vom Pokk. Regroupement d’entreprises diverses : cimenteries, nucléaire, compagnie d’aviation, immobilier, horlogerie.  Rachète Bleu Siècle en 1990.

Ordre des Prétendants : secte et entreprise industrielle escroquant ses membres vieillissants en prétendant leur garantir la longévité. Entièrement contrôlée par la Prétendante.

Projet Orange : Projet de recherche en robotique appliqué, notamment pour la chirurgie esthétique, dirigée par Wladimir vom Pokk.

Saint Bellevue : Hôpital universitaire new-yorkais à Harlem

12 lieux

Vienne : en Autriche, siège de l’AIEA, Agence Internationale de l’Energie Atomique, dont le but est la promotion du nucléaire pacifique et le contrôle du nucléaire militaire.

Genève : siège du CERN, Centre européen de la recherche nucléaire, fondé en 1954, abrite le plus grand collisionneur de particules au monde.

Davos : station touristique d’altitude en Suisse où se tient chaque année le World Economic Forum.

Fukushima : site d’une catastrophe nucléaire au Japon, le 11 mars 2011.

Kaiseraugst : site prévu pour une centrale nucléaires aux portes de Bâle, projet abandonné suite à une violente campagne populaire.

Kolyma : région à l’extrême nord-est du continent asiatique où se trouvent des mines d’uranium et les camps staliniens les plus durs.

Los Alamos : haut plateau du Nouveau Mexique à 2200 mètres d’altitude, centre du projet Manhattan dès 1942.

Lucens : site souterrain à 25 km de Lausanne, première catastrophe nucléaire mondiale par fusion du cœur.

Malville : site au fil du Rhône du surgénérateur nucléaire Superphénix, démantelé à partir de 1998.

Nagasaki : ville détruite par une bombe atomique le 9 août 1945.

Tchernobyl : site d’une catastrophe nucléaire en Ukraine, le 26 avril 1986.

Three Miles Island : site d’une catastrophe nucléaire aux Etats-Unis, le 28 mars 1979.

18 figures historiques

Fermi Enrico (191-1954), physicien nucléaire italien, prix Nobel 1938, se réfugie aux Etat-Unis avec sa famille, participe au projet Manhattan. A Chicago en 1942, il expérimente la première pile atomique, travaille ensuite à Los Alamos. Mort d’un excès d’irradiation

Gorbatchev Mikhaïl, né en 1931, dirige l’Union soviétique de 1985 à 1991, négocie les réformes et la fin de la guerre froide.

Heisenberg Werner (1901-1975), physicien allemand, prix Nobel 1932, fondateur de la mécanique quantique, travaille pour les nazis à la mise au point d’une arme atomique sans y parvenir, arrêté par les Anglais à la fin de la guerre.

Le Corbusier (1887-1965), de son vrai nom Charles-Edouard Jeanneret, né à la Chaux-de-Fonds, architecte autodidacte, urbaniste, designer.

McCarthy Joseph (1908-1957) sénateur des Etats-Unis, responsable de la chasse aux sorcières contre les citoyens soupçonnés, à tort ou à raison, de sympathie avec les communistes.

Meitner Lise (1878-1968) physicienne autrichienne réfugiée au Danemark puis en Suède, on lui doit la découverte de la fission, base de la théorie de toute la physique nucléaire.

Oppenheimer Robert J. (1904-1967), dit Oppie, physicien né à New York, responsable scientifique du projet Manhattan, considéré comme le père de la bombe atomique, écarté de toute fonction par les intrigues de McCarthy, réhabilité par le président des Etats-Unis. Mort d’un excès d’irradiation.

Pauli Wolfgang (1900-1958) physicien autrichien, prix Nobel, professeur à Zurich, écrit à 19 ans une théorie de la relativité.

Reagan Ronald (1911-2004) président du syndicat des acteurs de Hollywood, puis gouverneur de Californie, républicain, avant de devenir Président des Etats-Unis de 1981 à 1989.

Sakharov Alexis (1921-1989) physicien nucléaire, père de la bombe à hydrogène soviétique, écarté de la recherche, puis condamné au bannissement à Gorki, réhabilité par le président Gorbatchev.

Scherrer Paul (1890-1969), directeur du département de physique de l’école polytechnique de Zurich, ami de Werner Heisenberg qu’il fait venir en Suisse pendant la Deuxième Guerre mondiale. Dès 1945, directeur du programme secret d’une bombe atomique suisse. Co-fondateur du CERN.

Staline Joseph (1878-1953) secrétaire général du parti communiste depuis 1922, a dirigé l’URSS jusqu’à sa mort, responsable du Goulag et des camps de travail de la Kolyma.

Sweeney Charles W (1919-2004) aux commandes du bombardier B-29, a largué la bombe atomique sur Nagasaki le 9 août 1945.

Tatlock Jean (1904-1944) psychiatre, maîtresse de R. Oppenheimer, membre du parti communiste des Etats-Unis, suicide.

Truman Harry S. (1884-1972) vice président des Etats-Unis puis président à la mort de Roosevelt de 1945 à 1952. Alors que la guerre est terminée en Europe, a pris la décision de lancer deux bombes atomiques sur le Japon.

Turing Alan (1912-1954) mathématicien britannique, fondateur de la science informatique, condamné pour homosexualité, il se suicide.

von Neumann John (1903-1957) ou Johann, Janos, Johnny, mathématicien hongrois, émigré aux Etats-Unis, participe au projet Manhattan. Mort d’un excès d’irradiation.

Zuse Konrad (1910-1995) ingénieur allemand, met au point pour les nazis le Z3, premier ordinateur électro-mécanique programmable.

29 personnages

Elisabeth vom Pokk, (1900-1965) femme de PvP, descendante d’un empire industriel, l’une des premières aviatrices.

Elsa Rothenbühler, 1921, née en Suisse, émigrée à Ornans, mère de Lucienne, tondue à la Libération.

Fumika Tsutsui, née en 1919 à Nagasaki, pianiste, internée aux Etats-Unis dès 1941, rencontre Wolfgang Steinamhirsch, échangée comme prisonnière de guerre, épouse du Kamikaze Tsutsui, retrouve Wolfgang en 1988.

Georges vom Pokk (1962-2004), né à Berkeley, Californie, fils de JP qu’il n’a pas connu et de Marthe qui l’élève. Ingénieur de sécurité nucléaire. Amoureux de Tchaka.

Ichiyô Tsutsui, 1975, née à Nagasaki, exerce son métier de téléphoniste dans des centres d’appel à travers le monde, rencontre Sid Schweizer avec qui elle s’installe en Algérie.

Jean-Paul vom Pokk, (1927-1996), dit JP ou le Disparu, sorti de Polytechnique, rompt avec sa famille, part pour les Etats-Unis, travaille avec Oppenheimer et von Neumann, père de deux enfants, passe en URSS, rejoint Sakharov, quitte la Russie en 1989, se met à la peinture, meurt d’un cancer.

Joseph Riclette, né vers 1940, homme d’affaires, persuade son beau père, PvP, de racheter Bleu Siècle, d’abandonner l’industrie pour la finance. Assassiné sur ordre de PvP.

Kumo Tsutsui (1967-1990) né d’un fécondation in vitro, violoniste, mort de vieillissement précoce.

Kumo vom Pokk, 1991, élevée par sa mère avec laquelle elle fait le tour du monde pour chercher un remède à ses crises d’épilepsie.

La Prétendante : origine japonaise, née vers 1950, directrice et fondatrice de l’Ordre des Prétendants,, mort assassinée en 1992.

Lucienne Rothenbühler (1945-1964) née à Ornans, fille d’Elsa et amie de Max vom Pokk, morte dans un accident de voiture.

Marie vom Pokk, 1937, fille de PvP, dépressive, finit par épouser Joseph Riclette.

Marthe vom Pokk, née Rouger, en 1938 à Téhéran. Orpheline à 16 ans, étudie la physique à Zurich puis Princeton, élève seule deux enfants après la fuite de son mari. Directrice de la recherche de Big E, puis directrice générale de Bleu Siècle dès 1988, abandonnée par JP qu’elle finit par retrouver, prend sa retraite en 1998.

Max vom Pokk, né à Ornans, (1945-2011), études d’architecture en Suisse, rencontre Shizuko Tsutsui à Munich en 1968. D’où un enfant, Mirafiori, qu’il ne retrouvera qu’en 2002. Construit la tour Fusions, militant antinucléaire, émigre à New York, spécialiste des halles de fret, épouse Darling en 1995, divorce en 2005. Retrouve Shizuko et meurt en 2011.

Max-Paul vom Pokk, 1924, s’installe à Ornans dès 1945, reprend la cimenterie qui fait partie du Holding PvP, épouse une émigrée russe, Virginie, quatre enfants, sénateur du Doubs dès 1958.

Mirafiori Tsutsui, né en 1969 à Nagasaki, études de génétique, rencontre Vania vom Pokk qu’il met enceinte. Confronté à l’Ordre des Prétendants, convaincu d’assassinat, neuf ans de prison, militant de Greenwar, retrouve son père en 2001, travaille à Fukushima en 2011, y meurt en 2013.

Paul vom Pokk (1896-1996), dit PvP, baron de l’industrie helvétique, propriétaire du Holding PvP, éminence grise de la politique nationale. De l’inauguration du canal de Panama à la fin de la guerre froide, il tire les ficelles et complote. En 1990, il rachète Bleu Siècle. Se suicide à cent ans.

Paul vom Pokk jr, 1944. Reprend la direction du Holding PVP et de Bleu Siècle à la mort de son grand-père PvP.

Shizuko Tsutsui (1945-2011), naît le 9 août à Nagasaki, le jour où la bombe atomique détruit la ville, inaugure les JO de Tokyo, 1964. Etude de chimie, deux enfants conçus in vitro. Rencontre Max vom Pokk avec qui elle a un fils. En fauteuil roulant dès 1990Directrice de la recherche chez 3N, puis chez Bleu Siècle jusqu’en 2005, puis experte à l’AIEA.

Shizuko Watanabe (1919-1942), Mlle Shizuko, pianiste amie de Fumika, internée aux Etats-Unis, morte lors d’une tentative d’évasion.

Siddhârta Schweizer, dit Sid, né à Berne en 1982, apiculteur, enfant de soixante-huitards, flirte avec les néonazis puis avec Ichiyô Tsutsui.

Tchaka, 1968, née en Tchétchénie. Après l’assassinat de son mari, elle s’enfuit de Russie, rencontre Georges vom Pokk dans un aéroport.

Tetsuo Tsutsui, dit Kamikaze Mozart, né à Nagasaki (1917-1945) étudiant puis pilote de guerre, épouse Fumika, la met enceinte de Shizuko avant de mourir aux commandes de sa bombe volante qui percute le porte-avions US Enterprise.

Tita W. Zins, neveu de Tita Zins, héritier d’une partie de sa fortune, se déclare membre de Greenwar.

Tita Zins, 1917, né aux Etats-Unis. Après une brève carrière politique chez les Républicains, il dirige Big E, en devient propriétaire, puis lance la fusion avec 3N avant de se retirer des affaires en 1990. Il passe la main à Tita W. Zins, son neveu qui rachète Bleu Siècle en 2000.

Vania vom Pokk, 1960, née à Berkeley, Californie, spécialiste des nuages (néphologue), mère de Kumo vom Pokk qu’elle élève sans le père.

Vladimir vom Pokk, 1946, médecin, appelé Professeur Work, carrière à New York dans la chirurgie esthétique. Victime d’une opération robotisée et manquée.

Wolfgang Steinamhirsch, dit Wolfie, 1917, né à La Chaux-de-Fonds. Physicien nucléaire, participe au projet Manhattan à Los Alamos, amoureux de Fumika Tsutsui, épouse Clithy avec qui il a une fille. Directeur général de Big E, écarté à la création de Bleu Siècle.

Yoji Tsutsui (1966-1989) né d’un fécondation in vitro, mort de vieillissement précoce.

  • Catégories

  • Articles récents

  • Étiquettes

  • Archives

  • mis à jour : 15 avril 2018