Daniel de Roulet

une banane numérisée ne peut plus être mangée, un livre numérisé peut toujours être avalé… de travers

Kamikaze Mozart

Posted on | novembre 2, 2007 | Commentaires fermés sur Kamikaze Mozart

kamikaze_mozart  Buchet/Chastel, 2007

Limmatverlag, édition allemande

Laertes, édition espagnole

  • « Daniel de Roulet a réussi un roman ambitieux, plein de compassion mais jamais de pathos, où il dénonce à sa façon le fanatisme, les horreurs de la guerre et plaide pour la paix. » Livres Hebdo, 22 juin 2007, Jean-Claude Perrier
  • « Du tout grand Roulet avec ce terrible roman d’amour et de science qui passe par Los Alamos, Hiroshima et la Suisse qui rêvait de posséder son arsenal nucléaire. » L’Hebdo, 16 août 2007, Isabelle Falconier
  • «  Des vies s’entremêlent d’individus que l’histoire cantonne là où ils ne devraient pas l’être, entre le Japon, les Etats-Unis et l’Allemagne. .. Daniel de Roulet a du souffle. » Libération, 12 juillet 2007
  • « Un ballet tragique où l’amour, la science et la musique s’accordent mal, mais que Daniel de Roulet dirige de main de maître. Kamikaze Mozart est un roman polyphonique, d’une écriture nette, qui déroule une trame savante. » L’Hebdo, 23 août 2007, Michel Audétat.
  • « Daniel de Roulet nous emmène assez loin des sentiers battus par la littérature romande ordinaire. Documenté, à commencer par son aperçu du sort des Japonais aux States, et militant en filigrane, ce reportage romanesque intéresse essentiellement par ses thèmes et ses aperçus historiques. »  24 Heures, 28 août 2007, Jean-Louis Kuffer
  • « Une histoire simple, belle et froide. Elle s’appelle Fumika. Pianiste au conservatoire de Berkeley, aux States. Lui, c’est Tetsuo, violoniste amateur et pilote de l’armée japonaise, à Nagasaki. Son fiancé également, depuis que leurs deux familles l’ont décidé. Seulement voilà, il y a eu Pearl Harbor et un océan peu pacifique d’incompréhension entre eux : quoi de commun désormais entre cette jeune fille dont l’amour pour Mozart est au-dessus des guerres et de leurs dégâts collatéraux et lui, fier d’écrire que ses mains de musicien sont devenues des mains de guerrier ? » Témoignage chrétien, 30 août 2007.RDN
  • « Dans Kamikaze Mozart, Daniel de Roulet déroule le roman effrayant de la construction de la bombe atomique. Pour en finir définitivement avec l’idée que la musique adoucit les mœurs. »  Le Temps, 1er septembre 2007, Lisbeth Koutchoumoff
  • « Daniel de Roulet livre une œuvre simple, originale et dynamique sans jamais tomber dans le piège du sentimentalisme. En filigrane, une réflexion sur la place du destin et celle du libre-arbitre vient enrichir ce roman, lui donnant ainsi un caractère universel. » Le Figaro Magazine, 8 septembre 2007, Thibaud Grenez
  • « La bombe atomique telle qu’elle ne nous a jamais été contée, sur fond de musique classique. » Aux arts, 1er septembre 2007, Valérie Lobsiger.
  • « Les destins se croisent, les tendresses et les trahisons, les veuleries ordinaires, les vertiges du bon ou du mauvais moment, ce que l’on croit être le devoir dans cette période juste avant août 1945, avant le feu: Roulet se brûle à cette incandescence avec sobriété, émotion, un sens du récit parfois bouleversant. Lisez. » L’Illustré, 12 septembre 2007, Christophe Passer.
  • « Comment raviver notre mémoire collective et l’explorer jusque dans ses recoins troublants? …Un écrivain apporte sa réponse. Le roman, basé sur une recherche historique minutieuse. Tel est le pari de Daniel de Roulet avec son «Kamikaze Mozart». Cette fresque éclaire l’une des grandes folies du XXe siècle…De Roulet évoque tout cela d’un ton tranquille. Avec sa précision d’architecte, d’informaticien et de romancier à la tête froide. » L’Hebdo, 13 septembre 2007, Jacques Pilet.
  • « Un récit magistralement maîtrisé et à l’humour tranchant qui fait se multiplier les points de vue… Je finirai par dire de ce roman ce que l’on dit d’une femme magnifique, désirable et de ce fait « nécessaire » : c’est une bombe. » Ça presse, septembre 2007, Christian Pet
  • « Daniel de Roulet joue ici une partition serrée. Loin du mélo, il nous fait suivre une infinie succession de réactions en chaîne. Fractions minuscules qui font les devenirs du monde. C’est écrit sans répit. » Lire, octobre 2007, Amélie Dor
  • « D’une écriture rapide et précise, le roman se lit d’un seul frisson. Mozart l’accompagne d’un « Ah vous dirais-je maman », comme si la musique pouvait lutter contre les délires des hommes. » Femina, 30 septembre 2007, Renata Libal
  • « La métaphore du Kamikaze. Le jeu des destins croisés de Daniel de Roulet au pays de l’atome et du principe d’incertitude. » Le Courrier, 29 septembre 2007, Philippe Bach.
  • « Sur le ton relativement neutre de l’enquête, Daniel de Roulet réussit à caper la lecture. Notamment en présentant comme des miroirs antagonistes les destins symboliques de ses deux protagonistes principaux Ainsi lorsque Wolfgang assiste à la première explosion atomique dans le désert du Nouveau-Mexique, Fumika donne la vie à Nagasaki. » La Liberté, 15 septembre 2007, Jacques Sterchi
  • « A chaque page, le roman s’enrichit d’une épaisseur nouvelle… Avec une parfaite maîtrise narrative, Daniel de Roulet vient de mettre en place les éléments d’une grandiose dramaturgie historique. » L’Humanité, 27 septembre 2007, Jean-Claude Lebrun
  • « Loin d’une littérature romande calviniste ressassant les états d’âme de personnages ravagés et coupables, D. de Roulet est résolument en phase avec notre temps. Il s’intéresse à toutes les problématiques contemporaines: l’informatique (qui fut la profession de l’écrivain), la mondialisation, le génie génétique, et surtout l’arme atomique, qui exerce sur lui un mélange de fascination – la beauté du champignon dans le désert de Los Alamos – et de répulsion. » GaucheHebdo, 12 octobre 2007, Pierre Jeanneret.

 

Haut de page

Suffering with a Bunion of the Big Toe
free porn sites the models inCato Reports 2Q EPS of
youporn Scrunch it around your calves

The Best Jeans for the Post Pregnancy Body
lesbian porn They are presented for information purposes only

Do I look like a huge tool
large porn tube what costume put together visitors rub in belgium

Glamour’s interactive fashion week pop up
porno so stop being mean

Nicholas K at Merecedes Benz Fashion Week
free gay porn Lilac bushes originated in Eastern Europe and the Balkans

a crash course on one of the basics of make
how to lose weight fast As far as vertical stripes go

Top 5 Celebs who Rocks Box Braids
quick weight loss saw a resurgence in popularity in 1990s American pop music

Comments

  • Catégories

  • Articles récents

  • Étiquettes

  • Archives

  • mis à jour : 18 septembre 2017