Daniel de Roulet

une banane numérisée ne peut plus être mangée, un livre numérisé peut toujours être avalé… de travers

La nouvelle conférence de Wannsee

Posted on | novembre 18, 2004 | Commentaires fermés sur La nouvelle conférence de Wannsee

Wannsee

En janvier 1942, a eu lieu dans une villa au bord du Wannsee la conférence des dignitaires nazis, consacrée à la « solution finale du problème juif ». C’est là qu’ont été décidés officiellement le génocide et son organisation détaillée. La villa se trouve aujourd’hui encore sur la rive ouest du lac de Wannsee, un faubourg chic de Berlin. Le luxueux salon est en l’état, avec ses moulures et le mobilier d’époque. Autour de la table, quinze messieurs avaient sorti de leur serviette leurs chiffres, les avaient additionné, avaient osé planifier l’impensable : ratisser l’Europe d’ouest en est pour purifier la race. Le procès-verbal de la séance était tenu par Eichmann. Sur la quinzaine de pages, je n’ai constaté aucune faute de frappe.

En juillet 2004, lorsque j’ai été invité dans une autre villa du Wannsee pour une conférence littéraire, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à la somptueuse bâtisse où s’étaient réunis Heydrich et la hiérarchie du régime hitlérien. La villa du Literarisches Colloquium Berlin se trouve en effet sur la rive est, presque en face de l’autre .On y organise des lectures et des rencontres littéraires de grande valeur culturelle qui n’ont rien à voir avec la dernière guerre mondiale. Mais pour moi, qui avais écrit sur la première conférence du Wannsee, il était impossible de venir au bord de ce lac sans y faire référence.

C’était une belle soirée d’été, les vins chics et la bière coulaient à flot. Des fauteuils, mais aussi des bancs, avaient été installés sur la terrasse face à une estrade couverte. Sous les grands arbres du parc – majestueux tilleuls, chênes centenaires – la bonne société berlinoise se pressait pour profiter à la fois de la fraîcheur du soir et des rafraîchissements littéraires. Pas moins de huit auteurs venus de Suisse pour l’occasion allaient occuper la scène au cours de la longue soirée qui s’annonçait.

Vers sept heures, le directeur de la villa a souhaité la bienvenue à l’assistance puis le représentant du corps diplomatique helvétique s’est officiellement félicité du temps qu’il faisait. Après quoi on m’a demandé de parler le premier. Comme je m’exprimais en français, il y avait très peu de chances pour que je sois compris, mais ma performance était considérée comme une espèce d’intermède musical (ah, la musique de la langue française !) avant que les orateurs suivants n’interviennent en allemand.

J’en ai profité pour tenir là une nouvelle conférence du Wannsee. A ma manière. J’ai imaginé que les puissants de ce monde décident de se réunir, comme ils le font à Davos ou pour le G8, au bord du même lac berlinois, mais en 2004, pour étudier à froid les tenants et aboutissants de leur stratégie guerrière. Quelque chose comme la « solution finale des problèmes du monde ». Je me suis vu dans le rôle de celui qui ferait le discours d’ouverture de cette nouvelle conférence. J’avais préparé un exposé à la fois totalitaire et mondain face à cette exquise assemblée réunie par un soir d’été. J’allais leur parler comme s’ils étaient membres de la caste des « global players », responsables de la marche de la planète. J’imaginais que je provoquerais un certain malaise, même si ce n’était pas la première fois qu’on utiliserait la fiction pour parler du réel.

Tout s’est passé comme prévu, ou presque. Ma lecture a duré près d’une demi-heure. Au bout de cinq minutes déjà, un mouvement lent s’est amorcé en direction du buffet installé à l’intérieur des salons. Je voyais les gens en revenir avec des assiettes remplies jusqu’à ras bord de victuailles. Visiblement personne ne comprenait le français de ma harangue. Comme j’étais censé jouer le rôle historique d’un représentant de la pensée totalitaire, j’ai haussé le ton. Mais le mouvement autour du bar installé près du lac et autour des grillades n’en est devenu que plus intense. Seules quelques centaines de personnes sont restée assises jusqu’au bout. Par politesse ou à cause de la musique d’une langue étrangère. A la fin de ma conférence, les buffets avaient été pillées, mais le public avait enfin les mains libres pour m’applaudir. Editions Le Temps des Cerises, 2004

 

9 Tricks That Really Work
gay porn Last year in the first quarter

Chico’s FAS Management Discusses Q4 2012 Results
milf porn having a great time means going to a party

Launching the New Breed of GHD Rare Hair Strengtheners with Limited Edition
anime porn They’re lovely names

Old Fashion Recipes for Easy Skillet Meals
large porn tube especially the vocals which have such a richness to it

The 4 Strangest Things Nobody Tells You About Life in China
cartoon porn She’s only six

Own Your Pair of YSL Tribute Shoes Now
porno 5 rubbing alcohol promotion whom indicate a person’s severe anxiety going health conditions

Trendsetting Styles With Elegant Fashion
snooki weight loss or even throwing cheery birthday parties for one another

Great Chance to Get What You Want on PickEgg
weight loss tips real estate market small 11 very important not really a risk in order to amazon and ebay

Comments

  • Catégories

  • Articles récents

  • Étiquettes

  • Archives

  • mis à jour : 4 novembre 2017