Editions Héros-Limite 2020

Préface de Jean-Christophe Bailly:

« De Genève au lac de Constance puis de Porrentruy à Chiasso, le cheminement se dédouble et de telle sorte qu’à la fin, une fois la croix tracée, on se retrouve avoir parcouru et esquissé quantité de chemins allant dans tous les sens et parcourant toutes les époques. » 

 

 Disciple des écrivains marcheurs Robert Walser et CF Ramuz, Daniel de Roulet ne cède jamais au pittoresque, mais sait s’abandonner à la beauté des pierres et des eaux, et nous la transmettre.

Nicolas Weill, Le Monde, 20 mai 2020

 

Et vive la marine d’eau douce suisse et ses capitaines à trois galons!

F.P. Le Canard enchaîné, 2 juin 2020

 

La veine politique de Daniel de Roulet résonne en basse continue, maintenue à distance par l’ironie et la sobriété. 

Isabelle Rüf, Le Temps, 20 juin 2020

 

Daniel de Roulet a fait une croix sur la Suisse… il est un écrivain précis, d’une élégante concision léger dans l’ironie et la mélancolie.

Michel Audétat, Le Matin dimanche, 23 février 2020

 

Cet arpenteur à la plume fine dessine la Suisse à l’envers des clichés

Jacques Pilet, Bon pour la tête, 25 mai 2020

 

 

Récit intime, universel… se lit comme une malle aux trésors offrant mille belles histoires à qui veut bien suivre le conteur. 

Isabelle Falconnier, Le Matin Dimanche, 26 avril 2020 

 

Entre les sédiments de l’histoire et la légèreté de la promenade se dessine la visée de l’auteur : restituer à la vie un territoire enseveli sous les clichés et par là « tisser une toile helvétique pour m’accrocher au monde ».  José Antonio Garcia Simon, Le Courrier, 19 juin 2020